Le crowdfunding n’est qu’une nouvelle formule magique pour recueillir des milliers ou des millions en ligne (internet) pour des projets en qui des internautes croient. Selon une étude de Massolution, 2,7 milliards de dollars ont été investis en 2012 sur les plateformes en ligne de financement participatif, soit un bond de 81% par rapport à 2011.

Qu’est-ce que le Crowdfunding ?

La finance participative ou collecte de fonds est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transaction financières entre les individus avec pas ou peu d’inter-médiation par les acteurs traditionnels. L’émergence des plateformes de finance participative a été permise grâce à internet et les réseaux sociaux. C’est est une technique de financement de projets qui utilise internet comme canal de mise en relation entre les porteurs de projet et les personnes souhaitant investir dans ces projets. Pratique ancienne, elle fait l’objet actuellement d’un large engouement en raison de sa simplicité de fonctionnement et des difficultés que rencontrent certains créateurs à trouver des financements pour leurs projets.

Les modèles de crowdfunding

On note deux principaux modèles ou types de crowdfunding. Le premier est le financement basé sur donations. Le crowdfunding est né de ce modèle, où les bailleurs de fonds donnent via un processus basé sur la collaboration pour des produits, avantages ou récompenses en retour.

Le deuxième et plus récent modèle est le crowdfunding d’investissement, où les entreprises en quête de capitaux vendent des participations en ligne sous la forme d’actions ou par emprunt à travers des projets. Dans ce modèle, les individus qui financent deviennent des propriétaires ou actionnaires potentiels et disposant ainsi d’un potentiel de rendement financier, à la différence du modèle de don.

On peut noter également des crowdfunding qui ressemblent plus à des microfinances en ligne qui financent des projets de développement, de micro-crédit et de création d’entreprise.

Réglementation 

La réglementation bancaire et fiscale est source de contraintes importantes pour les structures proposant des plateformes de financement qui doivent obéir à différentes règles :

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour les derniers articles de la veille.

  • Règles prudentielles identiques à celles des établissements bancaires : identification détaillée de l’épargnant (justificatifs d’identité et de domicile), contrôles anti-blanchiment, anti-terrorisme, etc.
  • Règles de contrôle de la qualification des investisseurs : car le financement participatif est considéré comme un investissement risqué (bien que les montants investis soient souvent plus faibles que ceux qui sont dépensés dans les jeux de hasard).

Coût

Pour fonctionner les plateformes prennent une commission sur le montant des sommes récoltées (5 à 12 %). Il existe aussi la possibilité de verser un pourboire à la plateforme qui a pris en charge l’ensemble des coûts pour rémunérer le service qu’elle a rendu.

Le crowdfunding en Afrique

Jusque-là, bien de projets africains sont financés par ce procédé mais beaucoup de contraintes restent des handicaps pour l’Afrique.

  • Moins de participants africains sur les plateformes de crowdfunding : ils sont peu à financer les projets en ligne ou à encourager des projets innovants pour l’Afrique.  Et moins informés sur les enjeux du crowdfunding, cette aubaine qui promet beaucoup et surtout pour une Afrique qui doit se développer par elle-même.
  • Les moyens de participation à savoir les payements en ligne sont moins utilisés par les africains vivants sur le continent (Paypal ou Carte de Visa…).
  • Les sites africains de financement participatif sont peu et moins actifs : l’Afrique manque de ses propres crowdfunding. Et pourtant la culture de collaboration participative ou de solidarité communautaire a ses sources en Afrique.

Les sites de crowdfunding africains

Les premiers en Occident 

Ceux spécialisés dans des projets de micro-crédit

Top 10 des sites de crowdfunding selon Forbes

  1. Kickstarter
  2. Indiegogo
  3. Crowdfunder
  4. RocketHub
  5. Crowdrise
  6. Somolend
  7. Appbackr
  8. AngelList
  9. Invested.in
  10. Quirky

Commentaires

Tags:

A PROPOS DE L'AUTEUR :

Spécialiste TIC & Volontaire des Nations Unies

2 Commentaires sur cet article. N'hésitez pas à rejoindre cette conversation.

  1. Dolce Key septembre 30, 2013 à 8:43 - Reply

    Pour vos projets, mettez les en ligne sur http://o-mobilefunding.com
    Et votez pour OMobileFunding qui est en compétition pour le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique 2013.

Laisser une réponse